Les 7 Etapes à respecter pour réussir votre festival de musique

25 septembre 2018
25 septembre 2018 coach_qik
La prolifération des festivals de ces dernières années a entraîné une professionnalisation de ces événements festifs très appréciés des français. 
En effet, ce secteur est devenu de plus en plus concurrentiel et a entrainé de nouvelles exigences chez les festivaliers qui réclament des services irréprochables en contrepartie du prix de leur billet, de plus en plus élevé.
Fort de sa participation aux événements les plus réussis de cette année (Download, Lollapalooza, Rock en Seine, Fête de l’Huma, pour en citer quelques-uns), Qik Objects a dressé pour vous la liste des 7 étapes cruciales pour la réussite de votre festival. 
  1. Affirmez votre identité

    C’est la base !
    N’oubliez pas que les festivals sont des manifestations communautaires et des prétextes pour partager un bon moment entre personnes ayant les mêmes affinités.
    Avec un nombre très élevé d’événements concentrés sur la période estivale, il est de plus en plus difficile d’assurer un nombre minimal de visiteurs, voire même d’exister.
    Partant de là, il est plus que jamais indispensable pour votre événement de trouver son « angle » et de communiquer autour de ses valeurs autant que sa programmation.
    Il existe des festivals de boue, de couleurs, de cheese rolling, de triplés, d’extra-terrestres, qui fonctionnent plutôt pas mal….  Affirmez votre identité et mettez là en avant !
  2. Trouvez un lieu

    Trop souvent négligé, le lieu est pourtant un facteur clé pour le succès de votre festival !
    Le choix d’un lieu participe pleinement à votre identité et doit conjuguer esthétique, accessibilité et disponibilité, autant que d’autres paramètres comme les qualités météorologiques ou l’offre concurrentielle disponible aux même dates.
    Mieux vaut vous y prendre longtemps à l’avance et prendre votre téléphone pour contacter un maximum de communes, départements, offices du tourisme… il est probable que vous aurez à prévoir plusieurs solutions tant les démarches sont souvent longues et incertaines.
  3. Soignez votre direction artistique

    Tout le monde ne peut pas s’offrir les Stones… Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a jamais eu autant d’artistes prêts à se produire, tous très différents et plus ou moins proches de l’identité de votre festival. Ce sont eux que vous allez privilégier !
    Et n’hésitez pas à penser votre direction artistique au sens large du temps : celle-ci comprend la programmation et l’organisation de l’espace mais également les autres activités annexes aux concerts.
  4. Trouvez vos partenaires financiers

    C’est le nerf de la guerre.
    En plus de vos fonds propres qui vont rapidement se révéler insuffisants, vous allez devoir contacter un maximum de partenaires publics ou privés pour boucler vos budgets.
    Ne sous-estimez aucune piste et prévoyez de passer un maximum de temps à monter des dossiers que vous allez défendre personnellement pour intéresser vos partenaires.
    Le chemin vers la rentabilité est long et il est rare qu’un événement soit rentable dès sa première édition. Soyez patients !
  5. Sollicitez des professionnels

    Plutôt que de privilégier les solutions bricolées à bas coût, privilégiez les partenariats avec des professionnels aguerris.
    Cela a un double avantage puisque vous pourrez bénéficier de services up-to date et éprouvés, qui seront les garants de la réussite de votre festival tout en vous dégageant du temps pour vous concentrer sur votre coeur d’activité et travailler sur vos axes de différenciation.
    Il est parfaitement inutile par exemple de se hasarder sur les métiers de la ticketterie qui est une problématique très sensible.
    Privilégiez plutôt un partenariat avec une solution stable et fiable, comme Weezevent, avec qui non seulement vous prendrez le moins de risques mais qui va aussi vous permettre d’optimiser vos revenus.
    Avec plus de 150 000 événements et 50 millions de billets vendus, cet acteur 100% français et lancé à Dijon en 2008 est devenu en quelques années un acteur majeur de la billetterie en ligne et du Cashless, paiement dématérialisé.
    Outre son logiciel d’inscription en ligne, Weezevent vous proposera également un guichet de vente sur place et des outils d’accueil et de contrôle d’accès, ce qui vous sera fort utile.
  6. Enchantez vos clients

    On l’a dit, les festivaliers deviennent de plus en plus intraitables sur la qualité de l’offre que vous allez proposer. Il y a des fondamentaux auxquels vous devez vous impérativement vous conformer : temps d’attente, accessibilité, qualité acoustique, etc.
    Cela n’est toutefois pas suffisant pour vous garantir le retour des visiteurs d’une année sur l’autre, concurrence oblige.
    Pour les convaincre, il va falloir que vous les enchantiez en leur proposant de l’inattendu, de l’utile et de l’original. De l’innovation, quoi !
    Et quoi de mieux que les startups pour ça ? Des centaines de startups proposent des innovations dans la gestion d’événements.
    Parmi celles-ci, outre Qik Objects qui propose une gestion numérisée des objets perdus unanimement plébiscitée par ses utilisateurs ( pour nous contacter, c’est ici !), vous pouvez aussi par exemple proposer des services de prêt de batteries pour téléphones mobiles (nous avons ça pour vous, pour nous contacter c’est toujours ici !), l’organisation de co-voiturages ou de transports en groupe, des bots (vous savez où nous contacter !) des PhotoBooths, etc.

    Les good buzz sur les médias sociaux sont aussi simples que les bad buzz, il vous appartient à vous de stimuler les uns plutôt que les autres.

  7. Communiquez !

    Investissez tous les canaux occupés par votre public et commencez plusieurs mois à l’avance.
    Communiquez les informations au fur et à mesure de façon à faire grandir l’intérêt  et usez d’un ton proche et convivial qui s’inscrit dans les codes de votre communauté. Une fois le festival terminé, continuez !
    Diffusez les photos et vidéos des concerts et de tous les moments de bonheur partagés par les festivaliers… n’hésitez pas à prolonger le plus possible l’esprit et la féérie de votre événement !
, , ,