Les objets perdus du Métro de Londres

Le métro de Londres enregistre chaque année plus de 1,34 milliards de passagers et en 2016, ce sont plus de 300,000 articles qui ont ont atterri Station Baker Street, au service des objets trouvés de Transport for London. Ce service d’objets perdus est le deuxième plus grand service au monde, après celui de Tokyo, et le plus grand d’Europe.

Et qui dit Londres et Baker Street, dit forcément Sherlock… c’est à dire le nom du système informatique de la régie des transports. Ici on trouve en vrac, téléphones portables (34 322 en 2017), vêtements, parapluies(10 000), porte-feuilles et sacs (46 318). Au rayon insolite sont répertoriés une perruque de juge, £15,000 en cash dans une enveloppe, une tête de mannequin,  ou encore une prothèse de jambe. Plus curieux encore, les 35 Sex Toys retrouvés, dont 10 réclamés par leur propriétaire 🙂

Ce sont 1 200 objets qui arrivent chaque jour dans ce dépôt !
La collecte, la gestion et la restitution de ces objets nécessitent un travail de titan et une organisation sans failles. Le coût de traitement estimé par objet est d’environ 100£ pour seulement 20% des objets qui sont retournés avant 3 mois.